Finlande: Un gay candidat au second tour de l’élection présidentielle

0

Bien sûr que ce n’est pas si vieux ; ce que je voulais dire, c’est qu’ils n’ont pas tout à fait la même vision de la politique que nous. Quand tu voyais les différents chefs de parti en campagne pour les législatives (et donc potentiellement des premiers ministres), tu voyais vraiment des hommes d’affaire de 40 ans et pas des hommes politiques comme on a ici, que des vieux croutons.

Ainsi aux élections législatives de juin 2011, le premier ministre sortant, la centriste Mari Kiviniemi (née en septembre 68) avait donc 42 ans (23,11%) ; le candidat de droite Jyrki Katainen (né en octobre 71) avait 39 ans (22,26%) et la candidata socialiste Jutta Urpilainen (née en aout 75) avait 35 ans (21,44%). Pour citer deux autres exemples, le candidat communiste Paavo Arhinmäki (né en décembre 76) avait 34 ans et la candidate verte Anni Sinnemäki (née en juillet 73) avait 37 ans. Voilà pour donner une idée, les candidats à la présidentielle ont une génération de plus (autour de 15/25 ans de plus). C’est très différent de la pratique française où les ministres et le premier d’entre eux ont à peu près le même âge que le président.

Enfin, le Président de la République de Finlande a un pouvoir encore plus grand que dans la Ve République française en tant que chef de l’exécutif mais la révision de la Constitution de 99 a limité ces pouvoirs. Il n’en reste pas moins qu’au passage au suffrage universel direct (en 1994), la Présidence a dès lors garder une importance considérable aux yeux des Finlandais, le symbole de l’Etat, de son indépendance, de sa droiture. Avant Tarja, Martti Ahtisaari jouissait d’une popularité sans partage, en Finlande et dans la Scandinavie, au point d’avoir reçu le Nobel de la paix pour ses actions de médiateur en politique internationale. Lui et Tarja jouissent d’une popularité presque sans partage, et font figure, à côté de quelques noms mythiques comme Elias Lönnrot (qui a offert la dernière épopée littéraire, celle qui a rendu à la Finlande sa langue dans le génial Kalevala et permis de recréer un sentiment national) ou Carl Gustaf von Mannerheim et Kaarlo Stahlberg (qui menèrent la guerre d’indépendance contre la Russie (1917-1919)), des Finlandais les plus populaires à ce jour (la Finlande est une très jeune nation).

Article source: http://feedproxy.google.com/~r/TetuActualites/~3/CQY4-0FSwAw/finlande-un-gay-candidat-au-second-tour-de-lelection-presidentielle-20921

Posted in Membres chauds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Étiquettes
Catégories